JACKY TERRASSON & GO TO THE DOGS !
Vendredi 10 Décembre - Théâtre Denis, Hyères - 20H30

Go To The Dogs!

Dans leur jeune histoire, les Manceaux de Go To The Dogs ! ont déjà connu plusieurs (en)vies. Venus d’univers musicaux très variés, le quintet s’est rassemblé autour d’une saine trinité : Ornette (Coleman), (John) Zorn et Marc Ribot. Se placer sous l’égide de ces trois monuments, c’est envisager le jazz comme une matière inflammable, qui peut faire feu de tout bois : de branchages punk, de brindilles free, de bourgeons rock, de racines d’Americana ou de feuillages latins. Bref, c’est voir la musique comme une cour de re-création où l’on rit de se voir si libres.


Aristide d’Agostino : trompette ; Arnaud Edel : guitare ; Thibaud Thiolon : saxophones, clarinette ; Samuel Foucault : basse ; Jean-Emmanuel Doucet : batterie
Concert proposé dans le cadre de Jazz Migration, dispositif d’accompagnement de musicien.ne.s émergent.e.s de jazz et musiques improvisées porté par AJC, avec le soutien du Ministère de la Culture, la Fondation BNP Paribas, la SACEM, l’ADAMI, la SPEDIDAM, CNM, la SCPP, la SPPF, et l’Institut Français.

Jacky Terrasson Solo

Jacky Terrasson, le plus voyageur des pianistes de jazz, est “un pianiste du bonheur” (Telerama). Il fait partie de ces musiciens jubilatoires, capables de transporter son public vers l’euphorie.

”Pourquoi 53 ? Tout simplement parce que j’aurai conçu et enregistré cette musique au cours de ma 53ème année et qu’à cette occasion j’ai voulu faire un disque qui me ressemble vraiment.”
Avec ”53”, son 15ème disque en leader en quelque 30 ans de carrière, le pianiste Jacky Terrasson signe un magnifique recueil de pièces originales en forme de confession intime, transfigurées par un ”art du trio” kaléidoscopique, porté à un niveau de maîtrise et de naturel digne des plus grands maîtres du genre.


Jacky Terrasson : piano


Juste un mot : MERCI 

Il faudrait des pages et des pages pour rendre compte de cette formidable aventure humaine et musicale qui s’est tenue à Porquerolles à La Fondation Carmignac, à Hyères sur le Site Archéologique d’Olbia et sur la Scène Nationale de Châteauvallon pour fêter les 20 ans de Jazz à Porquerolles.
 
Le maître mot de cette édition aura été « émotion » ! 
 
L’émotion du public et des musiciens pour renouer avec ce lien essentiel qui nous a tellement manqué. Cette communion autour du mystère de la musique et de ses bienfaits aura été d’autant plus forte qu’elle s’est tenue dans un contexte dramatique chargé de désirs.
 
Rien n’aurait pu se faire sans cet élan de solidarité des artistes, du public et de nos partenaires qui, dans des conditions difficiles, ont répondu présents, et sans la volonté tenace de l’équipe du festival et de ses bénévoles.
 
Pour citer notre marraine des Antilles, Simone Schwarz-Bart : « Ici l’histoire s’écrit en musique, et elle s’installe insidieusement au plus profond de notre être, tissant ainsi la trame invisible de ses précieux secrets qui nous lient à l’autre sur cette planète Terre. C’est là le miracle du jazz. »
 
J’avais rêvé de cette rencontre et imaginé le public danser au pied de la scène. J’ai vu les visages exprimer l’indicible. Et les sourires et même les larmes.
 
Frank Cassenti / Président du festival

De quoi s'occuper Made in Jazz à Porquerolles

 

L'interview de Frank Cassenti sur Radio Active !

Retrouvez les podcasts de Victor Conradsson, envoyé tout terrain de chaque éditions du festival pour interviewer les plus grands artistes qui passent sur l'île du Jazz.
Le dernier podcast vous présente dans tous ses détails la prochaine édition du festival, c'est comme si vous y étiez déjà !

https://fanlink.to/radioJaP

Ne manquez pas nos actualités, abonnez-vous à notre Newsletter !

Porquerolles, l'île du Jazz

©Jazz à Porquerolles 2020