Vendredi 19  Novembre - Église Anglicane - 20h30
Sibongile Mbambo Trio

Sibongile Mbambo Trio

Musique du monde

L'envoûtante voix de la Diva Xhosa

Artiste pluridisciplinaire, originaire de Cap-Town et marseillaise d’adoption, Bongi mène une correspondance insolite entre deux continents, mêlant jazz, pop-folk urbaine et blues zoulou dans un crépitement de voix et d’énergie qui ravivent les traditions musicales d’Afrique australe. Ses chansons en Xhosa, son idiome natal et langue de Nelson Mandela, claquent sous le palais et tracent un arc musical panafricain à la fois magnétique et ensorcelant. Le métissage fertile d’une culture en exil.


Lorsque se brouillent les frontières, l’hybridation de Bongi semble encore plus claire : sa world-pop s’épanouit quand elle prend langue avec le maskanda, ce blues polyrythmique zoulou, ou quand la folk-music chargée de spiritualité s’emballe au contact des percussions udu, en forme de jarre, ou de l’improbable Bongi Box (une poubelle en plastique du Cap, réincarnée en tambourbasse !). On en ressort envoûté et saisi par les chants du quotidien, d’amour, de lutte et de nostalgie, qui, révélés sur scène, deviennent irrésistiblement festifs, attisés par l’empreinte solaire d’une artiste à la rayonnante personnalité.

Sibongile Mbambo : voix, bongi box
Dimitri Reverchon : percussions
Cyril Peron-Dehghan : guitare

Proposé par la ville d'Hyères, en partenariat avec Jazz à Porquerolles, dans le cadre de "La Saison" Durée : 1h15 ; Tarif : 10€


Vendredi 10  Décembre - Théâtre Denis - 20h30
Jacky Terrasson Solo & Go To The Dogs !

Go To The Dogs !

Dans leur jeune histoire, les Manceaux de Go To The Dogs ! ont déjà connu plusieurs (en)vies. Venus d’univers musicaux très variés, le quintet s’est rassemblé autour d’une saine trinité : Ornette (Coleman), (John) Zorn et Marc Ribot. Se placer sous l’égide de ces trois monuments, c’est envisager le jazz comme une matière inflammable, qui peut faire feu de tout bois : de branchages punk, de brindilles free, de bourgeons rock, de racines d’Americana ou de feuillages latins. Bref, c’est voir la musique comme une cour de re-création où l’on rit de se voir si libres.


Aristide d’Agostino : trompette ; Arnaud Edel : guitare ; Thibaud Thiolon : saxophones, clarinette ; Samuel Foucault : basse ; Jean-Emmanuel Doucet : batterie
Concert proposé dans le cadre de Jazz Migration, dispositif d’accompagnement de musicien.ne.s émergent.e.s de jazz et musiques improvisées porté par AJC, avec le soutien du Ministère de la Culture, la Fondation BNP Paribas, la SACEM, l’ADAMI, la SPEDIDAM, CNM, la SCPP, la SPPF, et l’Institut Français.

Jacky Terrasson Solo

Jacky Terrasson, le plus voyageur des pianistes de jazz, est “un pianiste du bonheur” (Telerama). Il fait partie de ces musiciens jubilatoires, capables de transporter son public vers l’euphorie.

”Pourquoi 53 ? Tout simplement parce que j’aurai conçu et enregistré cette musique au cours de ma 53ème année et qu’à cette occasion j’ai voulu faire un disque qui me ressemble vraiment.”
Avec ”53”, son 15ème disque en leader en quelque 30 ans de carrière, le pianiste Jacky Terrasson signe un magnifique recueil de pièces originales en forme de confession intime, transfigurées par un ”art du trio” kaléidoscopique, porté à un niveau de maîtrise et de naturel digne des plus grands maîtres du genre.


Jacky Terrasson : piano


Vendredi 18  Février - Théâtre Denis - 20h30
FUR & Surprise!

FUR

FUR tend vers l’épure. L’exploration de paysages sonores aux largeurs inattendues se fait à l’envie. Le cheminement se cultive à trois et l’improvisation en renouvelle toujours le tracé. Ce trio sait très bien ce qu’il va vous raconter mais il ne sait pas encore comment il va vous le dire, il le découvre avec vous, au fur et à mesure.

Hélène Duret : clarinettes
Benjamin Sauzereau : guitare
Maxime Rouayroux : batterie


FUR a remporté le prix du Jury au dernier tremplin Jazz à Porquerolles

Vendredi 11 Mars - Théâtre Denis - 20h30
Frank Cassenti, Nguyên Lê & Michel Benita - Novecento

1ère partie - Novecento, lecture musicale d’après le texte d’Alessandro Baricco
2ème partie - Concert Nguyên Lê & Michel Benita


L’histoire extraordinaire d’un enfant de migrants italiens, né dans les années 30 sur un paquebot assurant la liaison “Europe les Amériques”, qui deviendra le pianiste du bateau sans jamais descendre à terre. Une métaphore géniale sur la musique, écrite par Alessandro Baricco.
J’ai eu le bonheur de créer ce spectacle à Paris avec Jean-François Balmer sur une musique d’Aldo Romano. Le spectacle s’est joué pendant 2 ans en remportant un immense succès, récompensé par 3 nominations aux Molières.
Il y a quelque chose de magique à lire un texte aussi captivant que « Novecento » en étant accompagné par Nguyên Lê à la guitare et Michel Benita à la contrebasse, deux musiciens d’exception à la sensibilité à fleur de peau qui vous font vous dépasser.
Il n’y a entre nous aucune répétition. Tout se passe sur scène, dans l’instant, et cela n’a rien à voir avec l’improvisation qui comme on le sait ne s’improvise pas. C’est une façon d’envisager le monde. Il s’agit pour ce qui me concerne d’une écoute flottante et télépathique, qui me met en relation avec le mystère de la musique, un émerveillement qui me fait dire à chaque représentation : comment est-ce possible ?
Frank Cassenti


Frank Cassenti : narration
Nguyên Lê : guitare
Michel Benita : contrebasse
Le spectacle sera également joué le 12 mars à Aix-en-Provence au Petit Duc ; Le 13 mars au Cri du Port à Marseille.

Ne manquez pas nos actualités, abonnez-vous à notre Newsletter !

Porquerolles, l'île du Jazz

©Jazz à Porquerolles 2020