VENEZ FÊTER NOS 20 ANS!

 

 

 

L’espoir est au bout du chemin ! 

Le festival aura bien lieu cet été, du 10 au 17 juillet, pour fêter cette 20ème édition qui s’annonce mémorable.

Les concerts se dérouleront sur plusieurs sites pour donner à l’événement encore plus d’éclat et nous permettre de partager ses bienfaits essentiels qui nous tiennent en éveil. 

Toutes les équipes de Jazz à Porquerolles, de la Fondation Carmignac, du site archéologique d’Olbia à Hyères et de la scène nationale Châteauvallon-Liberté se sont mobilisées pour vous accueillir dans les meilleures conditions sanitaires et « prouver qu’enfin nous vivons au présent » !

 

SAMEDI 10 JUILLET 2021

Fondation Carmignac - Île de Porquerolles

En ouverture du festival, présence de l’Afrique avec le magnifique duo Ballaké Sissoko (kora) et Vincent Ségal (violoncelle), dont la sensibilité et l’harmonie sauront soulager nos âmes. 

1ère partie : Ballaké Sissoko & Vincent Ségal

Lien d’écoute : https://www.youtube.com/watch?v=i_BZhYko-Hw

C’est une histoire comme on les aime : une histoire qui chante les vérités et vertus de l’amitié et de la musicalité.

En 2009, le joueur de kora Ballaké Sissoko et le violoncelliste Vincent Segal décident de saisir dans un album les conversations instrumentales qu’ils aiment tisser à quatre mains depuis plusieurs années.

Le disque s’attire un véritable plébiscite critique et public, débordant le cadre des genres, des modes, des frontières. Depuis, la musique du duo, d’une grande noblesse d’esprit et d’une profonde simplicité de mise, n’a cessé de promener sa beauté universelle à travers le monde.

Vincent Ségal : violoncelle ; Ballaké Sissoko : kora

 

Du côté des Antilles le Voodoo Jazz Trio avec la lumineuse chanteuse haïtienne Moonlight Benjamin, le très habité percussionniste Claude Saturne et l’immense saxophoniste Jacques Schwarz-Bart.

2ème partie : Jacques Schwarz-Bart Voodoo Jazz Trio

Lien d’écoute : https://www.youtube.com/watch?v=SF1zbbO2rYE

Sous le titre de "Trio Vaudou", c'est une forme d'échange intense et presque fusionnel entre la tradition haïtienne et le jazz, échange porté à son plus haut degré d'incandescence par l'engagement musical et spirituel de chacun des musiciens.

Jacques Schwarz-Bart : saxophone ;

Moonlight Benjamin : voix ;

Claude Saturne : percussions

 

DIMANCHE 11 JUILLET 2021

Fondation Carmignac - Île de Porquerolles

L’éblouissante saxophoniste Géraldine Laurent, récompensée par Les Victoires de la Musique pour son disque « Cooking ».

Et du côté de l’Italie, Maria Mazzotta, une voix sublime qui nous vient des Pouilles pour chanter la Tarentelle et l’amour avec le groupe Pulcinella.

1ère partie : Géraldine Laurent 4tet 

Lien d’écoute : https://www.youtube.com/watch?v=7vhckYa_TTo

Avec son nouvel album “Cooking”, Géraldine Laurent a souhaité stimuler nos papilles auditives et rappeler qu’en cuisine comme en musique tout est affaire de dosage et de mijotage, d’invention et d’émotion, de patience et de passion.

 

Géraldine Laurent (sax alto), Paul Lay (piano), Yoni Zelnik (contrebasse), Donald Kontomanou (batterie) 

2ème partie : Pulcinella & Maria Mazzotta Quintet

Lien d’écoute : https://www.youtube.com/watch?v=M3cT1PRxN7g

Imaginez un fil allant de Toulouse à Lecce en passant par Tirana et des allers-retours incessants entre ces trois cités méridionales. Ce fil, c’est la pizzica, transe du sud de l’Italie créée par les femmes pour soigner les piqûres de tarentule, et se libérer de l’oppression du patriarcat.

Dans ses fibres, on croisera tour à tour tarentelles hypnotiques, sonorités albanaises, jazz espiègle et valses frénétiques. Une rencontre inédite entre Maria Mazzotta, lIune des voix les plus emblématiques de la région des Pouilles et Pulcinella, quartet polymorphe et sans frontières.

 Maria Mazzotta : voix et tamburello ; Florian Demonsant : accordéon, orgue Elka et voix ; Ferdinand Doumerc : saxophones, flûte, glockenspiel, clavier Armon et voix ; Pierre Pollet : batterie ; Jean-Marc Serpin : contrebasse



LUNDI 12 JUILLET 2021

Fondation Carmignac - Île de Porquerolles

Aldo Romano, l’un des acteurs historiques du festival, sera présent en trio pour témoigner de notre aventure avec le pianiste Ronnie Lynn Patterson et le contrebassiste Michel Benita, deux musiciens qui ont accompagné le festival dès l’origine.

Anthony Joseph, une icône du jazz qui nous vient d’Angleterre et des Caraïbes avec dans ses bagages ; groove, blues et soul. Une soirée qui fera date dans l’histoire du festival avec, nous l’espérons, la présence d’Archie Shepp.

1ère partie : Aldo Romano, Michel Bénita & Ronnie Lynn Patterson

 Lien d'écoute : https://www.youtube.com/watch?v=DpExpg1TZ78

« Les musiques naissent et meurent si on ne les joue pas. Et puis, elles renaissent quand de merveilleux musiciens les ressuscitent, leur redonnent vie. Pour exister encore, ces musiques attendaient les mains, les souffles de ceux qui ne les avaient pas oubliées »

 

Le batteur et compositeur a souhaité donner une nouvel éclairage à quelques titres témoins de son riche parcours en compagnie d'artistes à la personnalité affirmée. 

Aldo Romano : batterie ; Michel Benita : contrebasse ; Ronnie Lynn Patterson : piano 

2ème partie : Archie Shepp, Marion Rampal & Pierre-François Blanchard

Lien d’écoute :  https://www.youtube.com/watch?v=NNR4mGDQQLE

 Notre fidèle parrain Archie Shepp nous embarque dans une nouvelle aventure musicale, accompagné de Marion Rampal et Pierre-François Blanchard. Ils nous ferons vibrer sur les airs magiques qu'il nous apporte depuis 20 ans, et on est ravis de les accueillir à Porquerolles pour clôturer les trois premières soirées du festival!

Depuis 20 ans il est là, et il sème ses "Blue Notes" sur l'île, pour le plus grand plaisir des pêcheurs qui l'entendent jusqu'au bout de la nuit! 

 

Anthony Joseph  : voix/sax ; Marion Rampal : chant ; Pierre-François Blanchard : Piano

MARDI 13 JUILLET 2021

Île de Porquerolles

Le OFF du festival avec tous les musiciens qui auront raté la dernière navette, pour nous faire entendre la splendeur de l’île entre la grand-place, la Fondation Carmignac, l’église et les bars. 

JEUDI 15 JUILLET 2021

Site Archéologique d'Olbia - Hyères

Un retour en grandes pompes sur le site archéologique d'Olbia pour deux soirées uniques où l'on accueillera le groupe Ti’Kaniki pour faire sonner le Maloya de la Réunion ainsi que le groupe Bongo Hop, qui nous offrira un groove afro-caribéen avec un adage qui nous plait bien : « Du rhum dans les oreilles » pour recharger les batteries !

1ère partie : TI'KANIKI

Lien d’écoute : https://www.youtube.com/watch?v=swn0R_4zIR8

TI'KANIKI, c'est l'association ensoleillée de 8 artistes aux origines et influences du monde entier qui nous font découvrir leur premier EP "Le Maloya à l'Opéra", enregistré en direct de l'opéra Underground de Lyon.

Cette musique traditionnelle de l’île de la Réunion trouve ses origines dans l’histoire complexe et douloureuse de l’île. Fruit de l’esclavage, il fut longtemps cantonné à des fêtes clandestines (les kabars) où les esclaves affirmaient leur désir d’indépendance dans une musique rituelle de transe. Ti’Kaniki poursuit ce processus de transmission par le maloya au sein de ce groupe sans chanteur principal fixe, où tout le monde chante et joue les différentes percussions.

Océane Gado et Cindy Pooch : Chant ; Luc Moindranzé Karioudja et David Doris : Percussions ; Hadrien Santos Da Silva : Batteur ; Margaux Delatour : chant gasa ; Gaël Champion : kayaks, chant ; Jonathan Volson : rouler, congas, chant.

2ème partie : The Bongo Hop

Lien d’écoute : https://www.youtube.com/watch?v=AqZhc_IE-RI

The Bongo Hop, c’est le nouveau projet afro caribéen du trompettiste Etienne Sevet. Nappes rythmiques ultra efficaces, croisement de genres habile, richesse vocale et clairs obscurs mélodiques définissent ce mélange transatlantique, aussi africain que sud américain.

Sur scène, The Bongo hop agit comme une tempête tropicale, servie avec ses cuivres chauds, ses grooves afro, ses sonorités électriques et des voix envoûtantes.

Etienne Sevet : trompette ; Cindy Pooch : vocals ; Paul Charnay : claviers ; Mario Vargas : percussions;  Gregory Boudras : batterie ; Boris Pokora : tenor sax

VENDREDI 16 JUILLET 2021

Site Archéologique d'Olbia - Hyères

Comme toutes les musiques populaires, le jazz est une musique de fortes personnalités. Pour les 20 ans du festival, nous avons tenté de les réunir pour vous et croyez nous ça va jazzer!

 Avec Vincent Peirani, Mônica Passos, André Minvielle, Serge Marne, Pierre Baillot et des invités surprises...

C'est au cours de l'avant dernière soirée du festival que nous aurons la chance d'accueillir tous nos artistes de coeur pour faire vibrer la salle!

Nous retrouverons d'abord la diva brésilienne présente depuis le début du festival et qui nous accompagne sans relâche dans cette belle aventure.. Oui oui nous parlons bien de Monica Passos! La chanteuse associe bossa nova et chants populaires, en prime elle fût récompensée du Django d'Or dans la catégorie "Musiques Traditionnelles du Monde".

Lien d'écoute : https://www.youtube.com/watch?v=_-l-mSS5HzQ

Ensuite, l'étoile montante du Jazz Européen, celui qui a renouvelé complètement le langage de l’accordéon depuis maintenant dix années  est à présent un artiste incontournable, l’un de ceux dont la vision musicale cosmopolite et  décomplexée, le sens inouï des croisements et des couleurs, lui permettent d’apporter cette  touche magique si rare et si précieuse.

Lien d'écoute : https://www.youtube.com/watch?v=6qjg0FfBBEk

Nous aurons également la chance d'être accompagnés d'André Minvielle qui nous partagera ses élucubrations en chants, en sons, en dires du voc’alchimiste. Scat compris. Mettre l’accent est son maître mot. Anthropophonique à souhait !    

Lien d'écoute : https://www.youtube.com/watch?v=26GMEZ2BY6Q

 

SAMEDI 17 JUILLET 2021

Scène Nationale de ChâteauVallon-Liberté - Toulon

Le final de cette 20ème édition pour partager la musique d’hier, d’aujourd’hui et de demain avec Camille Bertault ( la révélation 2021) et le DUKE & THELONIOUS MONK de Denis Charolles et de sa Campagnie des Musiques à Ouïr.

Une soirée essentielle !

1ère partie : Camille Bertault

Le Tigre : sauvage, puissant, effrayant parfois, mais comme tout félin qui se respecte, joueur et facétieux. Musicienne à nombreuses facettes, Camille Bertault rugit une nouvelle fois après avoir déjà renversé la sphère musicale en 2018 avec son album « Pas de Géant ».

Dans ce dernier, elle dévoilait sa sensibilité toute particulière, éclectique mais fédératrice, en s’appuyant sur les maîtres à penser - ou plutôt à jouer - de ses différents univers. Jean-Sébastien Bach, Michel Legrand, Serge Gainsbourg, Bill Evans…autant de grands noms ayant fourni la matière première à l’album ayant juché Camille Bertault à la 50ème place du classement Vanity Fair des personnalités françaises les plus influentes à l’étranger.

Rien que ça !

Pour ce deuxième album, à peine la compositrice et chanteuse fait-elle un clin d’œil aux anciens, avec sa chanson inspirée du Prélude N°4 en mi mineur de Chopin. Tous les morceaux sont signés de sa main, paroles et arrangements, faisant la part belle à son univers si particulier.

Lien d'écoute : https://www.youtube.com/watch?v=Iv-HtW3aUh0

Camille Bertault – voix ; Fady Farah – piano ; Christophe Minck « Disco » - contrebasse ; Donald Kontomanou – batterie

2ème partie : Les Musiques à Ouir

Monk et Ellington, deux pianistes, deux grands compositeurs. Ellington, alias the Duke, l’élégance faite swing et mélodie, la luxuriance du big band… Thelonious Sphere Monk, l’originalité absolue, l’âpreté faite poésie…

Plus qu’une relecture, Denis Charolles nous invite à une fête, un pas de danse, une course poursuite funambulesque au milieu des joyaux de cette musique. Une mélodie, un rythme et c’est notre mémoire qui s’affole : In a sentimental Mood, Crépuscule With Nellie, Epistrophy, Sophisticated Lady, Evidence, Koko, Take the A Train…

Denis Charolles et ses complices vivent la musique avec un appétit féroce, une relation forte et contagieuse avec le public.

Duke & Thelonious – un voyage créatif, à la fois joyeux et exigeant, qui se vit comme une fête, comme un pas de danse, comme une course poursuite effrénée à travers les joyaux de cette musique.                                                    

Lien d'écoute : https://www.youtube.com/watch?v=nc6lDji5YPI

Aymeric Avice : trompette ; Joachim Florent : contrebasse ; Denis Charolles : batterie, arrosoir, graviers, percutterie, clairon et embouchures à bouches ; Julien Eil : clarinette basse, flûte traversière et saxophone baryton ; Christophe Girard : accordéon ; Gueorgui Kornazov : trombone ; Jean Dousteyssier : clarinette et saxophone ténor ; Géraldine Laurent : saxophone


Ne manquez pas nos actualités, abonnez-vous à notre Newsletter !

Porquerolles, l'île du Jazz

©Jazz à Porquerolles 2020